Le Prix André Missenard attribué à Lionel Druette (GCE 1990)

Pour 2021, l’AICVF a attribué le Prix André Missenard à Lionel Druette de la promotion GCE 1990 de l’INSA Strasbourg. Ce prix récompense des travaux de recherche dans le domaine de la climatique, de la ventilation ou du froid.

Il porte le nom d’un homme qui a su allier la recherche scientifique et l’application sur le terrain, dont les travaux en climatique sont mondialement connus et dont l’AICVF entend faire un symbole. Ce Prix est décerné à un chercheur, une équipe ou, éventuellement, un centre de recherches, membres ou non de l’AICVF, par cooptation du Jury.

À l’issue de son projet de fin d’études sur le « couplage des chaudières turbo-bois au conduit de fumée », Lionel Druette a débuté sa carrière au COSTIC, sous la tutelle de Christian Feldmann et d’Armel Jégou (ETB 1976). Il y réalise de nombreux travaux d’études sur la fumisterie et le chauffage au bois pour le compte de la FFB, la Direction de la Recherche de Gaz De France et l’AFME (aujourd’hui ADEME). Il prépare et anime des formations continues pour les installateurs et participe à la rédaction de plusieurs ouvrages pour CEGIBAT. En 1996, Il est sollicité par les fabricants de conduits de fumée pour préparer la révision du DTU 24.1, dont la version normative sera publiée en 2006.

En octobre 1998, Lionel rejoint le CSTB à Nantes pour encadrer la construction d’un nouveau laboratoire et son équipe de techniciens. Il est chargé d’instruire les dossiers d’Avis Techniques avec les industriels de la fumisterie et les rapporter au Groupe Spécialisé. Il participe à ses premiers travaux de normalisation européenne sur le dimensionnement des conduits de fumée.

En mars 2004, Lionel Druette prend la direction du laboratoire CERIC qui accompagne le développement du Groupe Poujoulat : passage de 5 à 11 employés, évolution de l’activité historique « conduits de fumée métalliques » aux 3 activités actuelles du Groupe : conduits, cheminées industrielles et combustibles bois. Au sein du laboratoire, accrédité COFRAC pour les essais sur les conduits de fumée métalliques et sur les combustibles bois, il met en place avec son équipe de nombreux partenariats avec les écoles d’ingénieurs et les universités, mais aussi au travers de réponse à des appels à projet ADEME ou autres.

Les résultats de ces travaux alimentent les réflexions pour le développement de nouveaux systèmes, Ex. : nouveaux conduits pour les appareils à bois étanches mais également ils servent dans le cadre des évolutions réglementaires ou normatives. Par exemple, on peut citer que la loi Climat et Résilience publiée en août 2021 s’est appuyé sur les travaux du CERIC pour préparer son plan sur le chauffage au bois domestique.

Également plusieurs thèses de doctorats ont été encadrées aboutissant en janvier 2020 à la mise en place d’un laboratoire commun OPTIFUM entre le CERIC et l’Université de Poitiers avec le soutien de l’ANR. En parallèle, il crée en 2005 le centre de formation AGECIC dont il assure encore aujourd’hui la direction technique. Il est membre du Comité de Direction du Groupe Poujoulat… Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre sa passion pour la pratique du cyclisme et du cyclotourisme depuis plus de 35 ans !

Bravo Lionel !

 

Image
Le Prix André Missenard attribué à Lionel Druette (GCE 1990)

 

Lionel Druette (au centre) a reçu le Prix André Missenard 2021 lors de l’Assemblée Générale de l'AICVF le 8 octobre 2021 à Metz.

Ce prix lui a été remis par la petite fille d’André Missenard, Madame Lorraine Quentin-Missenard, Présidente de l’Entreprise Missenard Quint B (à gauche) et Monsieur Paul Bréjon, Président de la commission des prix AICVF (à droite).